samedi 21 octobre 2017
Bonne fête Celine, Ursula, Ursule

Rechercher


Les incendies

Revenons un peu sur quelques évènements concernant l'année 1911


Un violent incendie au centre ville :

Dans la nuit du vendredi 20 au samedi 21 janvier, un violent incendie conduira à la destruction de trois maisons dans le centre ville.

Des jeunes dellois sortant de la salle des fêtes vers minuit, après une répétition de la société théâtrale Euréka, ont donné l'alerte en voyant des flammes sortir par une fenêtre de la maison de Madame veuve Sallot, au 7 grande rue. Bientôt ce fut un brasier. La population se rendit vite sur les lieux et le tocsin sonna. L'incendie grandit rapidement malgré l'arrivée des pompiers de Delle avec le renfort de la pompe de la gare. Il devenait difficile de protéger les immeubles voisins. L'alerte lancée, a permis d'obtenir aussi le concours des pompiers de Boncourt(Suisse), Lebetain, Joncherey, Thiancourt, Morvillars, Grandvillars qui se montrèrent tous très efficaces.

Vers trois heures du matin, le spectacle était terrifiant malgré les efforts déployés par toutes les compagnies de sapeurs. Le stock de marchandises de la librairie Petitjean fournissait au feu d'importantes réserves de combustible. Des flammèches volaient au dessus des toits de la ville et même jusque vers la forêt en direction de Fêche-l'Eglise. A un moment donné, l'importance de toutes ces dispersions d'éléments enflammés, ont menacé également le café de la Demi-Lune (actuellement appelé l'ancienne buvette) tenu par Monsieur Pluet. Heureusement, la neige qui couvrait les toits cette nuit-là, a permis de circonscrire le danger pour d'autres maisons. Le bureau de la poste a été épargné mais son annexe a été détruite. La lutte acharnée menée jusqu'au petit jour par tous, permit de conserver toutes les autres maisons de la rue de l'église. L'évacuation des habitants a été possible grâce à la rapidité de l'alerte et il n'y aura pas de victime parmi eux. Seront blessés quelques pompiers de Delle : le sergent Ehrhard et les caporaux Huger et Routhier, ainsi que Monsieur Jeannin des PLM. Ils ont reçu les premiers soins sur place par les docteurs Coittier et Lang.

Beaucoup de personnes de Delle et des communes voisines ont aidé les pompiers. Tout le monde a fait son devoir. Une mention spéciale est accordée à la gendarmerie qui avait une mission difficile pour sécuriser un périmètre compte-tenu du grand nombre de pompes en batterie. Le concours des douanes et des employés de la gare a été fortement apprécié.
L'enquête menée, après l'incendie, montre que le feu a pris naissance dans une cour mitoyenne où étaient déposées des cendres à proximité de paniers.
Le samedi et le dimanche, de nombreux visiteurs sont venus devant les ruines et décombres fumants, toujours surveillés par les pompiers de Delle.

Le bilan de cette catastrophe a montré la nécessité de renforcer les moyens de défense incendie. L'achat d'une pompe avec moteur à gaz pour remplacer celle manœuvrée avec des bras devient le sujet de conversation du moment. Également, il est évoqué le rôle que pourrait tenir le vélo-club dellois afin de disposer de cyclistes pour aller à la première alerte aviser les communes voisines des besoins de secours.
Le maire Louis Lex a adressé ses plus vifs remerciements à toutes les personnes qui se sont empressées d'apporter leur aide pour combattre le feu et éviter un plus grand désastre.
Pour aider les sinistrés, la société théâtrale Euréka leur a versé la recette du concert du dimanche suivant.

Quelques jours après, les experts des assurances ont estimé les dégâts de cet incendie à: 53 000 F pour Mme veuve Sallot et ses quatre locataires (maison et mobiliers). Pour Monsieur Petijean Victor 54 ans et ses trois locataires, le préjudice est fixé à 104 000 F de marchandises et 123 000 F pour les bâtiments et le mobilier. D'autres maisons voisines sont concernées par des pertes qui se montent à 4 500 F pour Mme Petit Marguerite âgée de 86 ans et à 12 000 F pour Monsieur Bontal Joseph âgé de 88 ans, cordonnier et voisin des lieux. Tout cela nous montre que les destructions causées par cet incendie sont considérables. Elles marqueront pour longtemps la mémoire des dellois.
Le 20 janvier 1910 a vu Delle inondé, cette date est néfaste pour la ville et il est souhaitable de formuler un vœu pour ne plus connaître pareille chose dans les années à venir.



La maison Petitjean entièrement incendiée est celle à gauche où on voit le pignon. La boutique avec le store a été également entièrement détruite.
 

On voit à gauche, l'extrémité de la façade et la boutique Petitjean avant l'incendie.
 

La façade de la maison Petitjean est celle à gauche de couleur claire. Il reste aujourd'hui seulement la première maison où il y a la boulangerie.

Petit commentaire :
Les immeubles disparus n'ont pas été reconstruits. Dans la rue de l'église s'est élevé un petit bâtiment destiné à un commerce de mercerie tenu pendant de nombreuses années par M. et Mme Ruffiot. Lorsque cette activité a cessé, il y a quelques années, la commune a racheté la propriété et a obtenu un permis de démolir en septembre 2005, pour y réaliser une placette dans le courant de l'année 2006.




Partager sur Facebook

Delle Infos n°105

visuel Delle Infos

Télécharger
(PDF, 4.3 Mo)

Agenda

  • Du 7 au 21 octobre - Médiathèque

    Exposition "Boire et manger" : histoire de l'alimentation dans le Territoire de Belfort
    Mardi 10 octobre à 1èH30 : Visite guidée suivie d'un verre de l'amitié
    plus d'infos : mediathequededelle@territoiredebelfort.fr

  • Mercredi 25 octobre - 15 à 16h00 - Médiathèque

    Lectures d'histoires "histoires par-ci par-là"
    Plus d'infos : facebook.com/mediathequededelle

  • Samedi 28 octobre - 16 à 17h30 - Médiathèque

    Jeux vidéo : Guitar Hero, ou...Mario Kart ?
    Plus d'infos : facebook.com/mediathequededelle

+ d'événements